Comment perdre du poids pendant la ménopause ?

Comment perdre du poids et retrouver sa silhouette pendant la ménopause ?

Pas de mort !

Je n’en suis pas encore là, et je suis d’accord qu’il n’est pas facile d’expliquer ce que vous n’avez pas encore expérimenté en matière de conseils fitness. Mais je reçois beaucoup de messages de votre part à ce sujet, alors je voulais vraiment vous donner quelques réponses.

Vous êtes nombreuses à vouloir perdre du poids pendant la ménopause. Tu me dis que vers 50 ans, ton corps a commencé à te jouer des tours, que plus rien ne fonctionnait comme avant, que tu as perdu pied.

Ménopause : quand les kilos s’ajustent

Pour vous faire un petit topo : à la ménopause, les ovaires entrent en sommeil et ne produisent plus d’œstrogène. C’est la porte d’entrée des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil, des sautes d’humeur, des douleurs articulaires… et du surpoids !!

Parce qu’à mesure que le niveau d’œstrogène diminue, la testostérone devient plus importante. Ensuite les femmes rejoignent le niveau hormonal des hommes, ce qui favorise le stockage des graisses au niveau du ventre et parfois au niveau des hanches ou de la culotte de cheval.

En plus de déformer la silhouette, cette huile augmente le risque de maladies cardiovasculaires en s’installant autour des organes et des muscles, c’est ce qu’on appelle la graisse intraviscérale.

Pratiquer du sport pendant la ménopause pour perdre du poids

Malgré les changements hormonaux, il est tout à fait possible de perdre du poids pendant la ménopause. Mais il faut agir pour ça !! Prouvé par A+B : une activité physique régulière est très importante pendant la ménopause. Pour prévenir une prise de poids excessive, mais aussi plus généralement pour accélérer le métabolisme et prévenir les troubles cardiovasculaires, diabétiques ou encore dépressifs.

Mon conseil est de faire de la musculation complète. Effectuez de longues séries d’endurance avec des mouvements répétitifs avec le poids du corps dans un premier temps, puis avec de petites charges. Avec des charges très lourdes, il existe un risque de gonflement rapide (taux de testostérone plus élevé). En revanche, on construit des muscles fins et forts avec de longues séries de 50 squats à 5 kg par exemple.

C’est vraiment ce qui va favoriser le renforcement musculaire (important car après 50 ans la perte musculaire s’accélère naturellement) ainsi que le renforcement osseux grâce aux charges que subit le squelette.

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.